lundi 29 septembre 2008

Colegio Amazonas, Quito Sur, Pichincha.

Jeudi 25 septembre.

En cette veille de la journée nationale équatorienne de prévention des grossesses adolescentes, nous avions rendez-vous au collège Amazonas, situé à la Villaflora, quartier populaire du sud de Quito. Ce collège public expérimental reçoit 1000 élèves le matin, et 1000 autres l'après-midi. Il y a quelques semaines, j'avais rencontré le directeur, et celui-ci avait insisté pour que je rencontre Suzanna, la doctoresse présente tous les après-midi au collège, laquelle a participé, il y a 10 ans, à la mise en place d'un programme d'éducation sexuelle appliqué dans plusieurs établissements expérimentaux de la province de Pichincha, dont le collège Amazonas. Celui-ci, aux objectifs et à l'orientation très proches de notre idéologie de travail, consiste en plusieurs ateliers de reflexion autours de thèmes liés à la sexualité, ainsi qu'en des conférences semanales dispensées aux 420 élèves de tercero (équivalent de nos classes de troisième) à partir du mois de décembre, et jusqu'à la fin de l'année scolaire.


Responsable de la mise en place de ce programme à l'Amazonas, Suzanna s'était alors montrée totalement enthousiasmée par notre proposition de réaliser des interventions auprès de toutes les classes de tercero, et nous demanda même de réaliser des affiches sur les contraceptifs et la grossesse précoce afin de sensibiliser les élèves à ces thématiques. Nathalia, grâce à ses talents de graphiste, a réalisé des posters didactiques et attractifs que nous avons apportés au collège une semaine avant notre intervention, et nous avons eu le plaisir en arrivant aujourd'hui dans l'établissement de voir bon nombre d'élèves litéralement collés à la vitrine où ils étaient exposées, cahier à la main pour prendre des notes...! Il vous suffit de cliquer sur l'image pour l'agrandir. Allez, on pratique un peu son espagnol!


Nous sommes donc intervenues en terrain particulièrement favorable auprès des 8 classes de tercero, le tout en une après-midi s'il vous plaît! Forcément, au bout de 130 interventions et plus de 4000 personnes vues en trois mois, l'équipe est parfaitement rodée, et travailler en proportion industrielle ne nous fait pas peur! Heureusement, car faire rentrer 4 classes de 50 élèves en même temps dans l'auditorium du collège pour le visionnage du DVD pédagogique, ça a quand même de quoi faire frémir les timides...

Les bonnes conditions matérielles (écran et son amplifié + micro pour éviter de s'égosiller...) permettaient à tout le monde (même les turbulents du fond) de profiter de ce support des plus appréciés par les jeunes. Nous avons également réalisé les questionnaires prévios à la charla avant de nous séparer en plusieurs groupes: une formatrice par classe.

La deuxième tournée de questionnaires et diffusion du DVD pédagogique s'est déroulée de la même façon, sans encombres, et c'est sur les rotules que nous avons quitté le collège, à la nuit tombée! Les 8 interventions réalisées ce jour au collège Amazonas, outre nous apporter une première expérience de travail auprès d'un public scolaire dans la province de Pichincha, nous auront également permis d'atteindre l'objectif des 4000 personnes que nous nous étions fixé lors de la plannification du projet (voir article suivant sur les résultat). Ne reste plus qu'à saisir les 840 questionnaires récoltés cet après-midi...

Laureline Collet.

1 commentaire:

gonzalito a dit…

salut; je trouve très bien votre travaille j'ai étudié à cette lycée
et je trouve très intéssant tout le reportage sur l'education sexuelle ;;;;je vous souhaite bon corage et au revoir

Vous touverez dans ce blog les récits des interventions d'éducation sexuelle, de prévention du Sida et des grossesses précoces réalisées en Equateur par prevenSud au cours de la mise en place d'un réseau d'éducation sexuelle.